160044

CNRS, Paris

2018

208 pages

ISBN 978-2-271-12133-2

Heidegger et les "Cahiers noirs"

Mystique du ressentiment

Nicolas Weill

Nicolas Weill propose une lecture stimulante de ces textes qui constituent une des découvertes philosophiques les plus importantes de ces dernières années. La publication des " Cahiers " redonne une actualité brûlante à la question qui divise épigones et détracteurs du penseur allemand : comment continuer à philosopher avec Heidegger sans tenir compte d'une éventuelle contamination de cette philosophie par l'idéologie nazie ? Par une analyse sans concession des " Cahiers ", en se concentrant sur les Réflexions (tenues par Heideggerde 1931 à 1941) mais tout en cherchant à en dégager les éléments proprement philosophiques, cet ouvrage invite à une approche équilibrée, quitte à " penser avec Heidegger, contre Heidegger ", comme le suggérait Jürgen Habermas dès le début des années 1950. Il montre notamment comment l'auteur d'Etre et temps, en inventant une nouvelle forme de philosopher, a poursuivi et prolongé dans ces carnets la critique de la modernité telle qu'elle a été formulée par la " révolution conservatrice " allemande et par Oswald Spengler, le théoricien du déclin de l'Occident.

Publication details

Full citation [Harvard style]:

Weill, N. (2018). Heidegger et les "Cahiers noirs": Mystique du ressentiment, CNRS, Paris.

This document is unfortunately not available for download at the moment.